S'identifier - Contact




 
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Rendements des Vins Sans Indication Géographique (VSIG)

Une réflexion pour stopper les dérives

Un groupe de travail, présidé par Jérôme Despey, réunissait le 22 juillet dernier le Ministère de l'Agriculture, la DGCCRF, la DGDDI, l'INAO, la CFVDP, la CCVF, la CNAOC et les VIF (représentés par Michel Issaly).

L'objectif de cette réunion était de trouver des solutions pour stopper certaines dérives au niveau des rendements des VSIG.

Il a été rappelé dans un premier temps que la production des VSIG n'était pas limitée règlementairement. Cependant il a été constaté, sur la campagne précédente, plusieurs abus flagrants, avec parfois des rendements à plus de 1000 hl/ha (!), ce qui est totalement aberrant au niveau agronomique.

L'ensemble des organisations professionnelles souhaite mettre un terme à ces pratiques qui déstabilisent le marché.

Un travail juridique est à mettre en place afin de trouver un système en accord avec la règlementation européenne, tout en permettant de contrôler les rendements abusifs. Un système de déclaration préalable à la déclaration de récolte pourrait être imposé aux opérateurs qui envisageraient un rendement supérieur à un certain seuil, permettant ainsi des contrôles.

En tout état de cause, des contrôles de la DGDDI et de la DGCCRF ont déjà été annoncés pour les dossiers de la campagne précédente sur lesquels des rendements abusifs ont été déclarés.

La décision a été renvoyée au conseil spécialisé de FranceAgriMer qui se tiendra le 8 septembre prochain. Le Ministère devra d'ici là donner une réponse sur la faisabilité technique et juridique de la mise en place de cette déclaration préalable.

Elise le 27.07.10 à 15:02 dans Actualités de la filière - Version imprimable
-


Enregistrer
Enregistrer

Recherche


Archive : tous les articles

Archives par mois

Liens utiles

















EnregistrerEnregistrerEnregistrer


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.