S'identifier - Contact



 
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Plan exceptionnel pour la viticulture

Hier soir, lundi 11 mai, s’est tenue une réunion sur la situation de la filière viticole avec le ministre de l’Economie, le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Comptes Publics, et le ministre de l’Agriculture.

Cette réunion fait suite au travail sans relâche que nous menons depuis mi-mars maintenant pour alerter les pouvoirs publics des difficultés rencontrées, chiffres et propositions à l’appui, ainsi qu’à la mobilisation des fédérations ces dernières semaines auprès de leur réseau, parlementaires, DDT et Préfet.

A cette occasion les ministres, conscients des difficultés rencontrées grâce à nos alertes, ont rappelé les mesures actuellement en place pour accompagner le secteur, que sont : le fonds de solidarité qui devrait être prolongé jusqu’à la reprise des CHR, les prêts garantis par l’Etat, le chômage partiel, etc.

Ils ont également ouvert la porte à un plan d’aide sectoriel pour la viticulture, le premier en agriculture, avec l’annonce de trois mesures exceptionnelles spécifiques au secteur :

-    des exonérations de cotisations sociales pour les TPE et PME les plus en difficulté, avec un budget de 100 M€ ;
-    un dispositif de distillation de crise à hauteur de 2 Mhl à 70 €/hl en moyenne (soit 80€/hl pour les AOP/IGP et 65 €/hl pour les vins sans IG) ;
-    une relance au niveau européen de notre demande d’un fonds de compensation pour les taxes US.

Nous saluons l’annonce de ce plan que nous appelions de nos vœux.

C’est une première étape qui marque la reconnaissance et la prise en compte par le gouvernement des difficultés que nous rencontrons et dont nous alertons depuis plusieurs semaines maintenant.

Ce plan est pour nous une base de travail sur laquelle il faut travailler.

Il est maintenant nécessaire d’aller plus loin :

-    à la fois sur le calibrage financier du plan pour les exonérations de cotisations sociales et pour les volumes de la distillation, dont nous estimons actuellement que les besoins sont supérieurs à ceux budgétisés
-    et sur l’ouverture du plan à l’ensemble des outils d’aide à la gestion de crise dont l’aide au stockage privé.

C’est le message que nous porterons auprès des parlementaires et des pouvoirs publics.

Elise le 12.05.20 à 16:10 dans Actualités de la filière - Version imprimable
-


Enregistrer
Enregistrer

Recherche


Archive : tous les articles

Archives par mois

Liens utiles

















EnregistrerEnregistrerEnregistrer


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.