S'identifier - Contact




 
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

L'arrivée du Gazole Non Routier inquiète

Adaptation du matériel et coûts supplémentaires

L'arrivée du gazole non routier (GNR), plus respectueux de l'environnement que le traditionnel fioul rouge, va modifier les pratiques des vignerons.

Depuis le 1er mai dernier, le gazole non routier (GNR) a fait son apparition pour l'ensemble des "automoteurs et engins mobiles non routiers", et, notamment, les machines à vendanger et les enjambeurs. Pour les tracteurs agricoles et forestiers, son utilisation a été repoussée au 1er novembre prochain.

Ce changement de combustible est imposé par les nouvelles règles environnementales de l'Union Européenne, liées notamment aux accords de Kyoto : le GNR contient 100 fois moins de soufre que le traditionnel fioul agricole.

L'arrivée de ce nouveau carburant nécessite différents aménagements pour les vignerons et va générer des charges supplémentaires. Par exemple, le nettoyage des cuves de stockage par un professionnel agréé (300 à 400 euros par cuve), le nettoyage des réservoirs des engins, le remplacement de certaines cuves en métal par de nouvelles en plastique (1000 € HT minimum). Ces frais vont s'ajouter à la hausse de 5% sur le prix de ce nouveau carburant par rapport à l'ancien.

Relire à ce sujet notre article du 18 octobre dernier.

La commission syndicale des Vignerons Indépendants de France, réunie le 31 mai dernier, a décidé d'adresser une lettre au président de la FNSEA afin de lui faire part de l'inquiétude de notre mouvement quant à la mise en oeuvre des dispositions prévues, et de l'assurer de notre soutien dans l'ensemble des démarches auprès des pouvoirs publics, allant dans le sens d'un assouplissement de cette réglementation.

Ce courrier est disponible sur intranet dans la rubrique Actualités / Syndical / Viticulture.

Elise le 20.06.11 à 10:44 dans Actualités de la filière - Version imprimable
-


Enregistrer
Enregistrer

Recherche


Archive : tous les articles

Archives par mois

Liens utiles

















EnregistrerEnregistrerEnregistrer


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.