S'identifier - Contact




 
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Comment gagner de l'argent avec l'oenotourisme ?

Retour sur les Rencontres des Caves Touristiques du Vignoble de Loire

Le réseau des Caves Touristiques du Vignoble de Loire organisait lundi dernier ses 4èmes Rencontres.

La matinée s'est organisée autour de deux temps forts : d'une part le résultat des audits réalisés dans les caves du réseau, avec la remise des prix d'excellence, d'autre part une intervention autour du thème "Comment gagner de l'argent avec l'oenotourisme".

1. Les audits.

Quelques éléments forts à retenir pour les vignerons qui accueillent au caveau, qu'ils soient, ou non, membres du réseau :

Points forts des domaines accueillant les touristes :

  • Les services annexes de plus en plus nombreux (visites, musée, portes ouvertes...)
  • La bonne connaissance du territoire qui permet de guider les visiteurs à la sortie du domaine
  • La passion du métier

Points à améliorer :
  • Le respect des horaires d'ouverture
  • Les indications parfois peu visibles (y compris au sein du domaine, pour indiquer où se trouvent le parking, le caveau, les toilettes...)
  • Un contact parfois un peu timide ou réservé.

Préconisations pour améliorer encore l'accueil des oenotouristes :
  • Adapter son accueil et son offre aux différents profils de visiteurs
  • Scénariser les caveaux, mettre en situation les visiteurs (grandes photos des vendanges, etc.)
  • Etre attentif aux freins exprimés par les visiteurs (alcoolémie, prix, conservation, expédition...) pour mieux y répondre
  • Renchérir sur les thématiques d'actualité.

2. Le thème "Comment gagner de l'argent avec l'oenotourisme" 

Quelques pistes ont été développées par Christophe Chevré, des Vignerons Indépendants de France :
  • Considérer l'activité oenotouristique comme une activité à part entière avec son bénéfice propre (définir son objectif, connaître son coût de revient, mettre en cohérence les prix entre les différents circuits de distribution, décider entre offre gratuite ou payante...) ;
  • Cultiver sa différence (un site exceptionnel, une passion particulière, un réseau d'appartenance...) ;
  • Vendre son offre oenotouristique (inviter, attirer l'attention au moment de la préparation du voyage, capter l'attention sur place) ;
  • Mettre en avant les nouveautés ;
  • Promouvoir son offre auprès des prescripteurs, offices de tourisme et des habitants des communes environnantes ;
  • Ne pas saupoudrer son énergie et ses moyens : prendre en compte la totalité des conditions de réussites ;
  • Etre fier de son offre, personnalisée et authentique.

De quoi booster la réflexion des participants sur leur activité oenotouristique !



Christophe Chevré, Vignerons Indépendants de France

Elise le 27.01.12 à 08:09 dans Actualités de la filière - Version imprimable
-


Enregistrer
Enregistrer

Recherche


Archive : tous les articles

Archives par mois

Liens utiles

















EnregistrerEnregistrerEnregistrer


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.