S'identifier - Contact




 
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Alerte aux résidus dans les enzymes

Une information de la DGCCRF

Fin juillet, les autorités belges ont détecté la présence de chloramphénicol dans un prémix destiné à l'alimentation des animaux.

Il s'agit d'un antibiotique pour animaux dont l'utilisation est interdite en Europe en alimentation animale et humaine.

Les investigations conduites dans les différents Etats membres ont permis de mettre en évidence l'origine de cette contamination : des lots d'enzymes provenant d'Inde et du Japon, utilisés pour la fabrication d'aliments pour animaux mais également pour la fabrication de denrées alimentaires (produits de boulangerie, bières, jus de fruits, vin ) contenaient du chloramphénicol à des concentrations allant de quelques ppb à plus de 2000 ppb.

Les mesures de gestion attendues des professionnels ont été décidées conjointement par les services de la DGCCRF et de la DGAL sur la base de la réglementation en vigueur en alimentation humaine et animale.

Dans le domaine des boissons, il est demandé aux utilisateurs finaux :

• le retrait de la commercialisation de tous les lots de produits finis prêts à être consommés (vin, bière, jus de fruits…) ayant été fabriqués à partir des mélanges d'enzymes non conformes si les taux de chloramphénicol dans ces produits s'avèrent supérieurs à la limite de 0,3µg/kg (une évaluation de la concentration en chloramphénicol peut être réalisée par calcul en tenant compte des taux de dilution et d'incorporation des préparations d'enzymes ou par méthode analytique).
Les produits finis présentant des taux de chloramphénicol inférieurs au seuil de 0,3µg/kg, ayant été fabriqués avec ces lots d'enzymes non conformes, ne seront pas retirés de la commercialisation.

• la non-utilisation des lots encore détenus en stock d'enzymes ou de préparations enzymatiques contenant du chloramphénicol à des taux supérieurs à 0,3µg/kg .
Néanmoins, cette mesure n'est pas applicable si les procédés physiques mis en œuvre lors de l’élaboration de la denrée alimentaire (produit fini) sont propres à éliminer la préparation enzymatique de cette dernière.

• concernant l'usage technique des enzymes pour le nettoyage des filtres en vinification (utilisation comme détergent), aucune disposition réglementaire n’interdit l’utilisation de ces enzymes contaminées. Compte-tenu du niveau de dilution dans les eaux de lavage et du procédé de rinçage mis en œuvre, le chloramphénicol devrait être éliminé. Il convient néanmoins que l’entreprise vérifie sa procédure de lavage et l’absence de détergent dans la dernière eau de rinçage.

Elise le 17.09.13 à 13:51 dans Actualités de la filière - Version imprimable
-


Enregistrer
Enregistrer

Recherche


Archive : tous les articles

Archives par mois

Liens utiles

















EnregistrerEnregistrerEnregistrer


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.