S'identifier - Contact




 
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

20 mesures pour la gastronomie et l'oenologie

Plan Tourisme 2020

La première session du conseil de promotion du tourisme s’est tenue début septembre au quai d’Orsay, sous la présidence du ministre des Affaires étrangères et du développement international, Laurent Fabius.

L’objectif du Conseil de la Promotion du Tourisme est de définir, en concertation avec tous les partenaires publics et privés, un Plan Tourisme de 20 mesures pour 2020 : « Le plan 20/20 pour 2020 ».

Quatre chantiers ont été retenus : La gastronomie et l'œnologie ; l'hôtellerie et l'accueil ; les destinations, les marques et le numérique ; la formation.

Chaque chantier fait l'objet d'auditions et d'une séance dédiée au Conseil, présidée une fois par mois par Laurent Fabius.

Les restaurateurs Alain Ducasse et Guy Savoy ont été les rapporteurs du premier chantier, "gastronomie et oenologie".

Les propositions concernant l'oenologie sont les suivantes :

Donner à rêver :

Proposition 1 : Réaliser un film haut de gamme sur la diversité de nos territoires et produits disposant d'un sérieux budget de diffusion nationale et internationale.

Proposition 2 : Face au "50 best", la France devrait communiquer de manière fine et concertée sur les faiblesses déontologiques et conceptuelles du classement.

Proposition 6 : Investir les outils numériques de la gastronomie et de l'oenologie, par une campagne de communication adressée aux professionnels, par les interprofessions et les autorités publiques.

Nous améliorer :

Proposition 7 : Une grande campagne de communication à destination des professionnels devrait être lancée sur les thèmes de la simplicité et de la qualité.

Proposition 8 : Le comité stratégique de filière pourrait s'attacher à développer une convention de branche répondant aux besoins du secteur.

Proposition 11 : Organiser des journées françaises de l'artisanat vigneron et culinaire.

Préparer l'avenir de nos régions avec l'œnotourisme :


Proposition 13 : Préférer à l'œnotourisme le nom de vinotourisme, de tourisme du vin ou de la vigne. Améliorer sur les grands portails Internet la visibilité de ces caves avec une offre complétée par les professionnels.

Proposition 14 : Investir dans des hébergements hôteliers au milieu des vignes.

Proposition 15 : Faire que l'interprétation de la loi Evin ne soit pas plus rigoureuse que le texte.

Faire rayonner nos produits à l'international :


Proposition 16 : Il ne peut qu'être profitable que les déplacements officiels à l'étranger se fassent en partenariat avec des représentants de la gastronomie et de l'oenologie.

Proposition 17 : Les ambassades devraient être mobilisées, sur le modèle du programme des Personnalités d'avenir géré par le Quai d'Orsay, pour sélectionner les chefs et sommeliers et les intégrer dans un programme afin de faire un tour gastronomique de la France dont le point de contact serait le pôle oenotouristique d'Atout France en lien avec le collège culinaire et les interprofessions du vin.

Proposition 18 : Organiser une opération forte de promotion de nos produits à l'exposition universelle Milan 2015.

Proposition 19 : Favoriser la communication autour des étiquettes "concours général".

Financer :

En effet, ces mesures nécessitent un effort budgétaire conséquent, mais le retour sur investissement sera fort.

Trois solutions :
1. Recourir à l'industrie agroalimentaire
2. S'inscrire dans la recherche plus large du financement d'Atout France
3. Recourir beaucoup plus systématiquement aux fonds européens

Lisez ici l’article paru dans La vigne sur les propositions d'Alain Ducasse et Guy Savoy.

Elise le 06.11.14 à 08:21 dans Actualités de la filière - Version imprimable
-


Enregistrer
Enregistrer

Recherche


Archive : tous les articles

Archives par mois

Liens utiles

















EnregistrerEnregistrerEnregistrer


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.