S'identifier - Contact



 
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Vendredi 29 Mai 2020

Les Vins de Loire en restauration

Note de synthèse 2019

L'ensemble des interprofessions françaises et FranceAgrimer ont financé en 2019 un relevé de l'offre vins dans 1 200 restaurants français.

La synthèse concernant les vins du Val de Loire est disponible ici.

Les données permettent d'estimer :
•    la distribution numérique de nos vins (le % de restaurants qui en proposent à leur carte),
•    la répartition de notre offre : produits, couleurs, contenants, prix,
•    la part d'offre du Val de Loire (son poids dans l'offre au regard des autres vignobles),
•    la concurrence en termes de prix.

On retiendra que les vins du Val de Loire sont présents dans 3 restaurants sur 4 en moyenne en France.

L’offre des vins du Val de Loire est majoritairement composée de vins rouges et blancs secs.

Sancerre, Chinon, Saumur-Champigny, Saint-Nicolas-de-Bourgueil et Pouilly-Fumé constituent la moitié de l’offre ligérienne.

Elise - 07:02 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Jeudi 28 Mai 2020

Adaptation du fonds de solidarité pour les GAEC

Mercredi 27 mai, les ministres Bruno Le Maire (Economie et Finances), Gérald Darmanin (Comptes publics), et Didier Guillaume (Agriculture), ont publié un communiqué de presse informant de l'évolution des conditions d'éligibilité du fonds de solidarité pour les GAEC.

Pour les chefs d’exploitation agricole associés en Groupements Agricoles d’Exploitation en Commun (GAEC), le principe de transparence pour les GAEC s’appliquera dans le cadre de l’application de ce fonds.

Ainsi, tous les associés chefs d’exploitation au sein d’un GAEC pourront bénéficier individuellement d’une aide au titre du fonds de solidarité.

Elise - 11:39 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Déconfinement : la FAQ du Ministère

Le ministère de l'Agriculture vient de publier une Foire aux Questions pour les activités agricoles suite au déconfinement :

https://agriculture.gouv.fr/covid-19-faq-agriculture
 
Depuis le 11 mai 2020, une stratégie de déconfinement progressive fondée sur le triptyque « protéger, tester et isoler » a été mise en place.

Elle différencie les mesures prises par territoires afin qu’elles soient adaptées aux réalités locales.

Cette stratégie fixe les règles pour plusieurs secteurs prioritaires, dont les entreprises et les commerces.

Cette Foire aux Questions (FAQ) vise à donner des réponses claires et concises aux questions concernant l'agriculture. Elle sera mise à jour régulièrement.
 
Vous y retrouverez des infos telles que :

•    Depuis le déconfinement, quelles sont les conditions d'exercice des activités agricoles ?
•    Circuits courts, livraisons, transformation & vente à la ferme, en caveaux, en « drives fermiers » ou par des AMAP
•    Mesures d'accompagnement et d’indemnisation dont peuvent disposer les exploitations agricoles
•    Politique agricole commune (PAC)
•    Importation / Exportation
•    Démarches administratives et/ou dépôts de dossiers

Elise - 10:56 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Mardi 26 Mai 2020

Guide de réglage et d’utilisation des pulvérisateurs

A télécharger

Des travaux de recherche menés coinjointement par l’IFV, les chambres et INRAE ont permis de mettre en évidence des possibilités d’amélioration de la pulvérisation viticole par rapport aux pratiques les plus courantes.

Un guide a été publié pour transférer aux viticulteurs, conseillers et étudiants les connaissances les plus récentes pour :

1. améliorer la qualité de pulvérisation
2. réduire les doses de produits phytosanitaires appliquées
3. limiter les phénomènes de dérive
4. choisir les pulvérisateurs les plus performants

Cliquez ici pour télécharger le guide (gratuitement).

Ces résultats démontrent que les agroéquipements sont un levier majeur pour atteindre les objectifs de réduction des produits phytosanitaires du plan ECOPHYTO.

Elise - 11:47 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Lundi 25 Mai 2020

Etude sur la traction Equine

Participez à l'enquête !

L’Institut Français de la Vigne et du Vin et l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation réalisent conjointement une étude portant sur l’utilisation de la traction équine en viticulture.

La première étape de cette étude est une enquête en ligne à destination des vignerons utilisateurs de la traction équine, afin de mieux connaître leurs pratiques.

L’objectif final de l’étude est d’orienter un programme de recherche et de développement répondant à vos problématiques sur le terrain.

Pour participer à cette enquête, cliquez ici :

https://oesc.ifce.fr/enquetes//index.php/381426/lang-fr

Il est important d’avoir votre retour afin de prendre en considération la variabilité des situations et des stratégies.

Les participants recevront les résultats de l’étude (fin 2020).

Elise - 16:42 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Lundi 18 Mai 2020

Réunion des Ministres de l’Agriculture

Union Européenne

Mercredi 13 mai, les Ministres de l'Agriculture de l'UE se sont réunis en visio conférence pour discuter des mesures nécessaires pour limiter l'impact de la pandémie du COVID-19 sur le secteur agricole européen.

Les Ministres se sont contentés de demander à la Commission "d'explorer toutes les options disponibles" lors d’un point presse rapide à la suite de cette réunion.
 
A la suite de cette réunion avec ses homologues européens, le Ministre de l’Agriculture français Didier Guillaume a de nouveau déploré le manque de réaction de la Commission européenne qui, depuis le début de la crise, « n’a pas été à la hauteur de cette crise et a fait preuve de trop d’immobilisme […] Une crise sans précédent doit avoir une réponse sans précédent de l’Union européenne ».

Il a réitéré sa demande pour plus de moyens dans le secteur vitivinicole, avec des aides directes de l’Europe, hors redéploiement de crédits nationaux à travers les Programmes Nationaux d’Aides.

Il a enfin réclamé à nouveau que soit débloqué un fonds de compensation européen pour venir en aide au secteur, suite à la hausse des droits de douane américains imposés dans le cadre du contentieux OMC Airbus-Boeing sur les aéronefs.

Elise - 09:45 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Samedi 16 Mai 2020

Déplacements professionnels

La marche à suivre

Comme vous le savez, depuis le 11 mai les déplacements sont autorisés sans attestation :

•    Dans la limite de 100 km à vol d’oiseau autour du lieu de résidence
•    Au sein de son département, sans limitation de kilomètres.
 
En dehors de ces cas, l’exploitant ou le salarié doit se munir :

•    De l’attestation de déplacement disponible ici

•    De tout document justifiant le déplacement et éventuellement une attestation d’employeur (elle n’est plus obligatoire) – il est conseillé aux agriculteurs d'être toujours munis d'un extrait de Kbis, de l’inscription au registre agricole...  ou de tout autre document justifiant qu'ils sont agriculteurs au cours de leurs déplacements.

•    D’un justificatif de domicile qui doit comporter le nom et le prénom et être daté de moins d’un an. Sont notamment admis : les factures de téléphone, d’électricité, de gaz ou d’eau, les quittances de loyer, les avis d’imposition ou de taxe d’habitation, l’attestation d’assurance du logement ou du véhicule, la carte grise du véhicule ou un relevé Caf mentionnant les aides liées au logement.
 
À noter, si les déplacements professionnels sont récurrents il n’est pas nécessaire de remplir la déclaration quotidiennement et il est possible d’indiquer "déplacement itinérant" à la place de la commune de destination s’ils concernent plusieurs communes, à condition de pouvoir le justifier en cas de contrôle.

Elise - 09:38 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Vendredi 15 Mai 2020

Plan de soutien à la viticulture

Le travail continue

Comme nous l’indiquons dans notre article du 12 mai, les annonces des ministres constituent une première base pour le plan de soutien à la viticulture.
 
Les Vignerons Indépendants de France ont donc continué de travailler au sein de l’AGPV afin de :

•    Solliciter un budget supplémentaire pour la distillation de crise : l’objectif est de pouvoir distiller l’ensemble des besoins recensés au prix de 80€/hl pour les AOC/IGP et de 65€/hl pour les vins sans IG

•    Préciser les modalités de mise en œuvre de la distillation de crise : simple et rapide, les volumes devant être sortis des chais avant la vendange. La rédaction de la décision et son adoption par le conseil spécialisé vin de FAM doivent être faites pour le 3 juin, afin que les opérateurs intéressés s’engagent avant le 20 juin

•    Obtenir une prise en charge des cotisations sociales pour toutes les entreprises, partielle ou totale dans les cas les plus impactés, considérant que chaque opérateur est ou sera forcément touché par la crise qui affecte le secteur.
Nous demandons également que les groupements d’employeurs puissent bénéficier de la mesure

•    Compléter le plan de soutien, notamment par les mesures suivantes:
- Aide au stockage privé
- Prise en charge des intérêts d’emprunt en cas de mise en place d’année blanche
- Fonds de compensation pour les taxes appliquées par les USA
 
Un courrier reprenant l’ensemble de ces demandes a été adressé jeudi soir aux ministres de l’Agriculture et de l’Economie (lire le courrier).
 
Ce courrier a également été adressé pour information aux députés du groupe d’études Vin de l’Assemblée nationale, en prévision de la rencontre des députés de la majorité avec le ministre ce vendredi 15 mai.

Elise - 11:31 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Jeudi 14 Mai 2020

Prolongation du fonds de solidarité

Publication du décret

Le décret concernant la prolongation du fonds de solidarité a été publié.
 
L'aide s'applique dans les mêmes conditions que pour les mois de mars et d'avril, avec quelques modifications néanmoins :

•    Le montant total maximum de pensions retraites ou d’indemnités journalières de sécurité sociale reçues au cours du mois de mai passe de 800€ pour le mois d’avril à 1500€ pour le mois de mai.

•    Modification concernant les personnes qui bénéficient d’une ou de plusieurs pensions de retraite ou d’indemnités journalières de sécurité sociale au titre du mois de mai 2020 et les personnes morales dont le dirigeant majoritaire a bénéficié de telles pensions ou indemnités, le montant de la subvention est réduit du montant des retraites et indemnités journalières perçues ou à percevoir au titre du mois de mai 2020.

•    Demande d’aide au plus tard le 30 juin

•    Un justificatif en plus : l’indication du montant des pensions de retraite ou des indemnités journalières de sécurité sociale perçues ou à percevoir au titre du mois de mai 2020 ;

•    Concernant l'aide complémentaire : la date limite de demande d'aide est reportée au 15 juillet 2020.
 
Pour votre parfaite information, vous trouverez ci-dessous les liens vers :

•    le décret relatif au fonds de solidarité du 30 mars 2020
•    le décret modificatif du 12 mai 2020

Elise - 15:35 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Mercredi 13 Mai 2020

Mesures encourageantes mais insuffisantes !

Le communiqué de la filière

Voici le communiqué de presse de la filière viticole suite à l'annonce d'un plan de soutien à la viticulture (à télécharger ici en version pdf).

A relayer à vos élus.


(cliquez sur l'image pour un meilleur confort de lecture)

Elise - 09:58 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Mardi 12 Mai 2020

Plan exceptionnel pour la viticulture

Hier soir, lundi 11 mai, s’est tenue une réunion sur la situation de la filière viticole avec le ministre de l’Economie, le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Comptes Publics, et le ministre de l’Agriculture.

Cette réunion fait suite au travail sans relâche que nous menons depuis mi-mars maintenant pour alerter les pouvoirs publics des difficultés rencontrées, chiffres et propositions à l’appui, ainsi qu’à la mobilisation des fédérations ces dernières semaines auprès de leur réseau, parlementaires, DDT et Préfet.

A cette occasion les ministres, conscients des difficultés rencontrées grâce à nos alertes, ont rappelé les mesures actuellement en place pour accompagner le secteur, que sont : le fonds de solidarité qui devrait être prolongé jusqu’à la reprise des CHR, les prêts garantis par l’Etat, le chômage partiel, etc.

Ils ont également ouvert la porte à un plan d’aide sectoriel pour la viticulture, le premier en agriculture, avec l’annonce de trois mesures exceptionnelles spécifiques au secteur :

-    des exonérations de cotisations sociales pour les TPE et PME les plus en difficulté, avec un budget de 100 M€ ;
-    un dispositif de distillation de crise à hauteur de 2 Mhl à 70 €/hl en moyenne (soit 80€/hl pour les AOP/IGP et 65 €/hl pour les vins sans IG) ;
-    une relance au niveau européen de notre demande d’un fonds de compensation pour les taxes US.

Nous saluons l’annonce de ce plan que nous appelions de nos vœux.

C’est une première étape qui marque la reconnaissance et la prise en compte par le gouvernement des difficultés que nous rencontrons et dont nous alertons depuis plusieurs semaines maintenant.

Ce plan est pour nous une base de travail sur laquelle il faut travailler.

Il est maintenant nécessaire d’aller plus loin :

-    à la fois sur le calibrage financier du plan pour les exonérations de cotisations sociales et pour les volumes de la distillation, dont nous estimons actuellement que les besoins sont supérieurs à ceux budgétisés
-    et sur l’ouverture du plan à l’ensemble des outils d’aide à la gestion de crise dont l’aide au stockage privé.

C’est le message que nous porterons auprès des parlementaires et des pouvoirs publics.

Elise - 16:10 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

La plateforme de la Poste enfin accessible aux entreprises agricoles

Masques lavables grand public

Lancée par le ministère de l’Economie et des Finances avec l’appui de La Poste et le soutien chambres consulaires, à destination des petites et très petites entreprises, la plateforme « masques-pme.laposte.fr » est désormais accessible aux associations employant des salariés, aux micro-entrepreneurs, aux professions libérales et agricoles.

Les masques commercialisés sur la plateforme « masques-pme.laposte.fr » sont fabriqués dans le respect des spécifications fixées par les autorités sanitaires.

Ces masques lavables et réutilisables 20 fois sont en textile à filtration garantie (plus de 90% des particules d’une taille égale ou supérieure à 3 microns).

Elise - 08:34 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Plus d'articles :

Enregistrer
Enregistrer

Recherche


Archive : tous les articles

Archives par mois

Liens utiles

















EnregistrerEnregistrerEnregistrer


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.